Tous les articles par Lauréline Scoutsmm

La dernière soirée…

Quelle soirée riche en émotions!
Celle-ci débuta par la traditionnelle parade de toutes les unités dans la grande plaine du camp Awacamenj Mino.
Nous avons pu les voir parader fièrement dans leurs costumes selon la thématique des sous-camps.
Des castors aux pionniers, on pouvait voir les jeunes défiler, entonnant des chants de ralliement et arborant drapeaux et étendards!
Il fallait y être pour comprendre l’intensité du moment!

Vint finalement la cérémonie de clôture. C’était la dernière occasions où tous se rassemblaient sur la plaine pour célébrer ensemble.
Une dernière occasion pour souhaiter aurevoir aux nouvelles amitiés, pour échanger une dernière fois.
Nous avons eu droit à un spectacle haut en couleur pour la deuxième fois cette semaine! Musique, chants et danses étaient
au rendez-vous pour faire vibrer la foule avant de partir. Alors qu’une fine pluie commençait à tomber, de magnifiques feux
d’artifice ont éclairé le ciel, émerveillant petits et grands

.IMG_5293

Connaissez-vous le programme sans trace?

Grâce à la générosité du Programme Eau Bleue de la Fondation RBC,  un atelier Sans Trace Canada  visant à la protection de l’eau et la nature sera suivi par 300 scouts cette année au jamboree. Ils ont appris les sept principes du sans trace et les ont mis en pratique lors de leurs excursions.

Sans trace est un programme national et international conçu pour aider les adeptes du plein air réduire leur impact lorsqu’ils s’adonnent à la pratique d’activités telles la randonnée pédestre,  le camping, le pique-nique, la raquette, la course à pied, le vélo, le canot, l’équitation, le ski, l’escalade, etc. Le programme vise à sensibiliser les adeptes du plein air aux techniques qui permettent de prévenir et de réduire la dégradation du milieu naturel. Sans trace se veut un programme axé sur l’éducation et le respect.

LES SEPT PRINCIPES DU SANS TRACE

1. Prépare et prévoit

· Connaît la réglementation et les particularités du lieu visité.
· Se prépare aux intempéries, aux urgences, etc.
· Planifie ses sorties en périodes de faible fréquentation.
· Explore en petits groupes formés de 4 à 6 personnes.
· Remballe la nourriture; réduit au minimum les déchets.
· Utilise cartes et boussole afin d’éliminer l’utilisation de cairns, de rubans et autres marques de peinture.

2. Utilise les surfaces durables

· Recherche les sentiers existants, les dalles rocheuses, le gravier, l’herbe sèche et la neige.
· Protège les berges des cours d’eau; campe à plus de 70 mètres des lacs et des rivières.
· Un bon site de camping se trouve, il ne se fabrique pas. Altérer un site n’est pas nécessaire

Dans les zones fréquentées:
· Utilise les sentiers et les sites de camping désignés.
· Marche en file indienne au milieu du sentier, même s’il est boueux ou mouillé.
· Veille à ne pas étendre son campement. Concentre son activité là où la végétation est absente.

Dans les zones sauvages:
· Disperse le groupe afin d’éviter de créer de nouveaux emplacements de camping ou
sentiers.
· Évite les endroits ayant subi un impact faible et récent afin de ne pas l’endommager davantage.

3. Gère adéquatement les déchets

· Remporte ce qu’il apporte. Inspecte les lieux de halte et de camping; ne laisse aucun déchet, reste de nourriture ou détritus.
· Dépose les excréments humains dans des trous profonds de 15 à 20 cm creusés à plus de 70 mètres de tout campement, sentier ou source d’eau. Camoufle l’endroit après avoir remblayé le trou.
· Remporte le papier de toilette utilisé et les produits d’hygiène.
· Transporte l’eau souillée de la vaisselle et de son hygiène personnelle à 70 mètres de tout ruisseau ou lac et la répand sur le sol. Utilise une quantité minimale de savon biodégradable.

4. Laisse intact ce qu’il trouve

· Préserve notre héritage : ne touche pas aux objets historiques et culturels, les observe.
· Laisse les pierres, plantes et tout objet naturel tels que trouvés.
· Évite de cueillir et de transporter des plantes.
· Ne bâtit pas de structures ou meubles. Ne creuse pas de tranchées.

5. Minimise l’impact des feux

· Emporte un réchaud de petite taille et opte pour une lanterne à bougie pour s’éclairer. Les feux de camp ont un impact irrémédiable sur le paysage.
· Utilise les emplacements qui ont déjà servi, des tôles à feu ou des remblais de terre là où les feux sont autorisés.
· Fait des feux de petite taille en utilisant uniquement du bois mort ramassé au sol et pouvant être brisé à la main.
· Réduit tout le bois et les braises en cendres. Éteint chaque feu complètement et disperse les cendres refroidies.

6. Respecte la vie sauvage

· Observe la faune à distance. Ne suit pas et n’approche pas les animaux sauvages.
· Ne donne jamais de nourriture aux animaux sauvages. Ceci peut nuire à leur santé, altérer leur comportement, les exposer à des prédateurs et à d’autres dangers.
· Protége la faune et sa nourriture en déposant ses rations et ses déchets dans un endroit sûr.
· Est maître de ses animaux domestiques ou les laisse à la maison.
· Évite de déranger la faune durant les périodes sensibles de reproduction, de nidification, lors de
la croissance des petits ou encore pendant l’hiver.

7. Respecte les autres usagers

· Est respectueux des autres visiteurs et soucieux de la qualité de leur expérience.
· Est courtois. Laisse le passage aux autres sur le sentier.
· Quitte le sentier et se poste aux abords de celui-ci lors du passage de randonneurs à cheval.
· Fait halte et campe loin de tout sentier et des autres usagers.
· Évite de parler fort et de faire du bruit; est attentif aux sons de la nature.

http://www.sanstrace.ca/

Bye bye castors!

Étant donné qu’ils vivaient leur premier jamboree, les castors ont pris le chemin du retour ce matin. Après cinq jours d’activités, de chants et de rires, plusieurs castors avaient du mal à cacher leur tristesse de quitter le camp.

Ils garderont de merveilleux souvenirs de cette semaine incroyable et nous n’avons qu’une chose à leur dire en cette fin de camp ; à dans quatre ans!

IMG_5029
Un castor reçoit des badges lors d’une cérémonie

 

Vox Pop 5.0

Qu’est-ce que les scouts?
Un groupe de jeunes, énergiques et vivants. Tout en s’amusant, ils apprennent le respect envers eux-mêmes et les autres. Ils se réunissent, ils ‘jam’ tous ensemble et développent des amitiés durables et sans faille. Les scouts, c’est tout ça! Un jam, c’est tout ça!

-Les jeunes Wontolla, 205e meute st-Elzear

Vous voulez vous geler le cerveau et sentir bon en même temps? Allez enfiler votre maillot et passer par le « car wash » derrière le bloc sanitaire. Résultats garantis!! Ah une meute toute propre!!

-Biche Serviable, 205e meute St-Elzéar

Une des milliers de choses que nous avons aimées est d’avoir aidé nos chefs de sous-camp, Daniel et Marie-Hélène à enlever tous les débris de bois pour avoir plus de place à nos soirées bivouac avec tous les groupes de notre sous-camp.

-Les louveteaux d’Oakville/Borden

 

 

La survie… vraiment? – Texte du Club Sandwich

La méthodologie intrépides (filles 11 à 14 ans) suggère qu’elles vivent leur parcours scout à la manière de journalistes… C’est pourquoi nous les avons laissé s’exprimer ici!

Voici donc un texte qu’elles ont rédigé suite au 24h de survie qu’elles ont vécu!
_________________________

Quoi de plus plaisant que de chanter, danser, des piqûres de moustiques et une looooongue nuit blanche ! Commençons par le commencement…

Pour atteindre le lieu de survie adéquat, une marche de « 45 minutes » a rendu toutes les filles découragées. Puis arriva le dilemme, quel endroit choisir ? Un ciel ouvert ou la forêt ? Un feu en soirée ou non ?

Bref l’endroit choisi fut la forêt.

En plus de tout ça, arriva un manque d’eau ! Un animateur et deux Intrépides DÉTERMINÉS partirent pour refaire le plein et revinrent 2 heures plus tard.

Malgré les petits pépins, étant des Intrépides incroyables, nous avons passées une soirée inoubliable !

Les Intrépides du 122e Club Sandwich.

 

IMG_2496

Vox Pop 4.0

J’ai vraiment aimé la danse et toutes les autres activités que nous avons fait. Je ne regrette pas du tout d’être venue au jamboree.

Sabrina Nadeau, 12 ans
Louvetttes, 121e St-Étienne de Lauzon

J’ai vraiment adoré toutes les activités et je me suis bien amusée avec ma tanière. Je ne regrette aucunement d’être venue au jamboree 2014.

Kassandre Collin-Vézina, 11 ans
Louvettes, 121e St-Étienne de Lauzon

J’ai vraiment aimé me baigner dans le lac et jouer à plusieurs jeux avec les scouts. Je ne regrette vraiment pas d’être venu au jamboree 2014. GO LES SCOUTS!

Emmy Fortier, 11 ans
Louvettes, 121e St-Étienne de Lauzon

J’ai beaucoup aimé faire une randonnée sur le bord du lac. Les côtés étaient très apiques. Quand nous sommes arrivés en haut de la montagne, j’étais contente de pouvoir dîner! J’ai aussi apprécié la baignade et la danse.

Leslie Michaud, 10 ans
Louvettes, 121e St-Étienne de Lauzon

Jour 1 à la 211e Duvernay, une innondation dans une tente, alors qu’il n’y a pas plu!! un louveteau a perdu son nouveau foulard, l’autobus a voulu passer par un terrain privé de l’Hydro… Sans succès! MAIS JE NE VOUDRAIS ÊTRE NUL PART AILLEURS!!!

Bagheera (Isabelle Sanchez), 47 ans
Animatrice louveteaux, 211e Duvernay

Salut à tous, le jamboree 2014, c’est vraiment très cool et il y a beaucoup d’activités amusantes. La baignade dans le lac est rafraîchissante et on se fait plein de nouveaux amis.

Roxanne Brisson, 12 ans
Louvettes, 121e St-Étienne de Lauzon

Témoignage

La pluie… Est-ce si mauvais?
Avec l’arrivée de la pluie, nous étions déprimées, mais malgré tout, nous avons crée des liens avec les autres troupes et clubs du sous-camp IE2. Croyez-le ou non, nous avions plus de liens avec ses troupes-là que nos propres éclaireurs. De plus, nous avons fait beaucoup d’activités même si nos vêtements étaient trempés. Pour finir la journée, nous nous sommes réunis avec nos éclaireurs pour jouer avec eux, du volleyball en passant par les jeux de cartes. Une complicité a été developpée. Bref, cette longue journée nous a permis non seulement de se rapprocher des autres, mais aussi de notre troupe.
Les Intrépides du 122e Club Sandwich

Une température + vraie que nature!

Bien qu’ils préfèrent le beau temps, ce n’est pas la pluie qui arrête des scouts !
Tous à leur imperméable! Et si vous l’avez oublié, vos frères scouts seront sûrement assez généreux pour vous abriter sous leurs bâches. Les déplacements se font au pas sous ses abris de fortune mais les fous rires y sont garantis. Lors des rassemblements, les scouts se font toujours entendre. Les chants leur permettent de garder le sourire !

L’engagement scout

La promesse, c’est la cérémonie d’engagement durant lequel un scout promet de mener une vie conforme à la loi scoute.
La promesse est un événement important dans la vie d’un scout. Celui qui l’a fait s’en souvient durant des années. Et celui qui ne l’a pas fait l’attend avec impatience.
Certains ont la chance de vivre la leur durant le Jamboree. Le contexte y est parfait. C’est pourquoi la 30e troupe Notre-Dame de Lourdes a vécu une promesse solennelle et spirituelle dans la soirée du 11 août.

 

Réplique de la tombe de Baden Powell, fondateur du scoutisme.

Vox Pop 3.0

Qu’est ce qui te fait le plus tripper au jamboree?

-Les rencontres avec les autres troupes, les gens sont tellement sympathiques et agréables. On se fait des amis exceptionnels.

Que voudrais-tu dire à tes parents ou tes amis?

-Je voudrais leur dire que je trip, j’ai du fun mais comme de fait, j’me suis fait mal aux pieds en jouant au volley. Mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter. J’suis là pour avoir du fun. Rien ne pourra m’arrêter!

Sarah Chaput, 15 ans

266e troupe Pointe-de-l’Île

Que voudrais-tu écrire à tes parents?

-Salut Popsicle, salut Momsicle, juste vous dire que ne vous aimes pas… je vous adore et que vous me manquez énormément. Love you et on se revoit dans 4 jours!

Meg-Ann Derasp, 13 ans

266e troupe Pointe-de-l’Île

Raconte-nous la dernière activité que tu as faite avec ton unité au jamboree.

-J’ai pris ma douche, on s’est baigné et nous avons fait de nouvelles rencontres!

Ann-Tsin Derasp, 18 ans

266e poste Pointe-de-l’Île